L’Espérance, choeur mixte de Suchy, a vécu. Avec une dizaine de membres en moins depuis la saison passée, le choeur mixte présidé par Pierre-André Collet et dirigé par Marcel Baselgia a décidé que la représentation “Au fil de l’eau” présentée dans la grande salle de Suchy le 27 mai serait son chant du cygne. Mais, loin de la tristesse, le choeur, fidèle à son nom, a livré aussi un message d’espoir en faisant chanter en pré-programme “Le P’tit Bol d’Air”, enfants du choeur des écoles de Chavornay dirigés par Magali Ibram, elle-même choriste et soliste de l’Espérance.

Devant une salle archi-comble, dans la moiteur d’un temps quasi-estival, le choeur n’a pas cédé à l’émotion facile et a entonné avec entrain un programme d’amour et d’eau fraîche, non sans le ponctuer de touches d’humour. Et de remerciements aux solistes, au directeur et au président, chevilles ouvrières de ce choeur. L’Espérance avait été fondée en tant que choeur d’hommes en 1895, devenu mixte pendant la guerre. La venue de Marcel Baselgia en 2002, “un cadeau” selon Pierre-André Collet, a fait vivre de belles expériences aux choristes, entre voyages à Disentis ou Meiringen, concerts de l’Avent, création de concerts-spectacles et participation à des Fêtes cantonales ou nationales.

Une page se tourne pour Pierre-André Collet
Le relais est passé entre les anciens de l’Espérance et la future génération du “P’tit Bol d’Air” dirigé par Magali Ibram.

Il n'y a pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par (*) sont obligatoires.