Extinction des feux à Suchy

A l’image de plusieurs communes, Suchy a opté pour une extinction de l’éclairage public pendant la nuit. En ces temps de crise énergétique potentielle, il s’agissait d’une part de montrer l’exemple, d’autre part de se conformer à une directive urgente du canton demandant d’éteindre l’éclairage inutile. Ce dernier cas vise en particulier le projecteur illunminant notre église, lui-même alimenté par l’électricité de l’éclairage public. Par le biais d’horloges installées dans les transformateurs, la municipalité a opté pour une extinction de minuit à 5h30 du matin, considérant que ces heures étaient les plus creuses pour limiter l’impact sur la sécurité routière.

Il faut noter que cette action a un impact positif sur la biodiversité, tant les lampadaires lumineux constituent des pièges mortels pour les insectes. La pollution lumineuse est aussi considérée comme un problème de santé publique. On a donc certains avantages à retrouver la nuit noire.

Inauguration de la zone de loisirs et de la cabane des scouts

Les scouts ont droit à une nouvelle cabane, la population à un espace de loisirs.

C’est en date du samedi 5 novembre 2022, sous un soleil frais mais présent, que se sont déroulées les festivités pour l’inauguration à la fois de la cabane des scouts et de la nouvelle zone loisirs.
Une double piste de pétanque, une table de ping-pong et une infrastructure pour jouer au volley sont déjà en place. Une table est des bancs seront prochainement implantés dans la zone.

Le syndic salue la démarche combinant société locale et commune

Quant aux scouts, tous fiers de leur pavillon, les voilà à l’abri pour l’hiver. Précisons que ce pavillon et sa réfection ont coûté, mais c’est grâce à la générosité d’entreprises locales, entre autres, que cela a été réalisé. La cérémonie agrémentée de discours et chants rappelle que commune et scouts se rejoignent sur plusieurs points communs. le premier étant la conviction que le véritable bonheur est de donner celui-ci aux autres, une citation de Lord Baden-Powell, fondateur du scoutisme.

Attenante au terrain de foot junior, la zone de loisirs est appelée à se développer peu à peu

(c) photos : Sophie Collet

 

Carton plein pour l’Abbaye 2022

L’Abbaye 2022 a rendu son abbé « heureux ». Et il y avait de quoi: un temps exceptionnel, un monde fou, plus de 100 tireurs, une ambiance faite de simplicité et de décontraction, des sourires sur tous les visages.

Les rois de l’Abbaye 2022 sont Alain Cholly (1er roi), Dominique Gaillard, Baptiste Aebi, Didier Collet, Jacky Borloz et Dan Bergmann. Bravo à eux!

Les armoiries fleuries, une façon originale de célébrer Suchy

La journée officielle a été ponctuée des discours de Yann Spring, l’abbé-président de l’Abbaye de Chavornay, du syndic Thierry Herman, de la député sécheronne Géraldine Dubuis et du conseiller national Jean-Pierre Grin, célébrant tous la fraternité et les liens créés par l’Abbaye. Le dimanche a vu un culte de l’abbaye ponctué de magnifiques pièces interprétées par le Nordsband, la fanfare qui accompagne la Fête durant les trois jours avant les cortèges avec les arrêts chez l’abbé et à l’auberge communale. Enfin, point d’orgue de la Fête, le cortège du lundi a été fort suivi, avec les arrêts dans cinq quartiers qui avaient à coeur de proposer un festival de nourriture et de boissons pour l’ensemble des visiteurs. Malgré la quantité impressionnante de nourriture, peu de restes ont subsisté – signe à la fois du monde présent et de la qualité des propositions culinaires.

Il nous tarde déjà de retrouver une telle ambiance en 2025.

Défibrillateurs à Suchy

Notre commune est nouvellement équipée de deux défibrillateurs :

une installation se situe au bâtiment communal, chemin du Collège 2 (proche de la boîte aux lettes de la commune)

et un autre boîtier identique se situe au bâtiment multifonctionnel, chemin du Pontet 10 (à côté de la porte d’entrée)

Une information à la population suivra en temps voulu pour montre l’utilisation des ces appareils. Les personnes qualifiées pour – ou souhaitant – être Premiers répondants (First Responders) sont priées de s’annoncer à la commune.

Merci d’avance pour votre engagement!

Abbaye 2022

Le temps des réjouissances revient. Trois ans après notre dernière Abbaye, le village retrouve les couleurs de la fête les 9, 10 et 11 juillet 2022 !

Les temps forts de cet évènement sont le tir et le couronnement des Rois le samedi, le banquet des familles le dimanche et le cortège du lundi dans les cinq quartiers du village – « schmolitz »  compris !

Pour plus de détails, voici le programme complet de ces journées: Programme de la fête

Une Sécheronne élue députée

Félicitations à Géraldine Dubuis! Candidate malheureuse à la municipalité de Suchy en 2021, la vice-présidente du Conseil général et présidente des Verts du Nord vaudois s’offre une revanche dans les urnes. Première des viennent-ensuite à la fin du premier tour du 10 avril, Géraldine Dubuis prend en effet la place de Vassilis Venizelos, qui entre, lui, au Conseil d’Etat. La belle-fille de notre inoxydable secrétaire du Conseil général pourra ainsi défendre les valeurs qui lui sont chères aux côtés des autres élus verts du Nord vaudois, Théophile Schenker et Sabine Glauser Krug.

Bien que Suchy ne soit pas un bastion écologiste, comme en témoigne l’arrivée en dernière position de Vassilis Venizelos dans notre village, nul doute que la connaissance des soucis et des problématiques des petits bourgs pour les trois élus verts du Nord vaudois (Champvent, Mathod et Suchy) est appréciable, quelles que soient les opinions politiques de chacun.

Il est à noter que cela fait 32 ans que le village n’avait pas de député au Grand Conseil. En effet, le prédécesseur de Géraldine Dubuis était en effet Charly Collet, qui a siégé de 1986 à 1990.

La TAC revient en force mais sans risque!

Toute la troupe aux chandeliers (TAC) est heureuse de vous présenter sa nouvelle pièce et se réjouit de vous accueillir dans la grande salle de Suchy. A peine six mois après leur dernière représentation, repoussée pour cause de Covid-19, la TAC se relance dans une comédie, l’Agence sans risque, et pour trois représentations à Suchy, les 8 et 9 avril (20h30) ainsi que le 10 avril à 17h00. Le synopsis est le suivant:

Nul doute que partager un moment convivial et rire feront du bien dans une actualité qui demeure résolument sombre…

 

Une page d’histoire: le château Ravenel

Publiée dans la revue Chronozones de l’Institut d’archéologie et d’histoire ancienne de l’Université de Lausanne, une étude d’Alessandro Moro et Lucien Raboud parue cette année porte sur deux « châteaux oubliés du canton de Vaud », dont le château Ravenel à Suchy. Ce château, édifié selon toute vraisemblance dans le Moyen-Âge central, occupe le promontoire des Petites Mottes, cet éperon rocheux que l’on trouve après avoir croisé le ruisseau de la Mottaz non loin du « pont de Belmont ». Le château est méconnu voire « oublié », ne serait-ce que parce qu’une construction probablement en terre et en bois laisse peu de traces…

Une étude de 1867 affirme cependant, mais sans grande assurance, ceci: « On dit qu’il existait à Suchy, sur un petit tertre près du village, un château appelé Ravenel. On y aurait trouvé quelques médailles de bronze, des armes de fer, des squelettes humains et des ruines dont le caractère n’a pu être défini ». Des traces … dont on a perdu toute trace. Pour Henrioux, qui a écrit l’histoire de Suchy en 1905, c’était probablement un château helvète, mais il déclare n’avoir aucune idée de l’époque de sa construction et du propriétaire des lieux. Nos auteurs pensent que le château est peut-être apparu lors des premières mentions de Suchy, à la fin du IXe siècle. Ils pensent que le testament d’Aymon de Faucigny à sa fille Béatrice (XIIIe), qui mentionne sa « maison forte de Suchy », pourrait désigner le château Ravenel. Mais il paraît certain que le château n’existe plus en 1367, car Othon de Grandson-Belmont assigne aux habitants de Suchy de se retirer corps et biens à l’intérieur du château de Belmont pour le défendre en temps de guerre. Aucun autre château ou refuge ne semble donc exister à cette date.

Tertre et fossé - Château Ravenel - (c) A. Moro 2021

Tertre et fossé – Château Ravenel – (c) A. Moro 2021

Les auteurs de l’étude souligne qu’ à l’heure actuelle, aucun vestige n’existe, à l’exception d’un fossé de deux mètres et d’un creusement qui pourrait être un pillage plus récent, éventuellement la source des on-dit sur ce qui aurait été trouvé sur place. L’hypothèse d’un refuge helvète n’est pas impossible, les châteaux médiévaux étant souvent construits sur d’anciens sites fortifiés. Ce qui paraît concluant, c’est que la morphologie des lieux tout comme la toponymie (« Petites Mottes » et « Mottaz ») font clairement penser à ce que l’on appelle une motte castrale, « un aménagement typique du Moyen-Âge central », assez mal connu en Suisse occidentale. Moro et Raboud concluent : « Les vestiges visibles de cet établissement castral semblent donc se situer aux alentours des XIe-XIIIe siècles, à une période durant laquelle Suchy était rattaché à la seigneurie de Bavois ». Le château Ravenel a pu servir de résidence à un seigneur local comme Aymon de Faucigny ou comme lieu de refuge pour les habitants du village.

Cette fascinante étude a été offerte gracieusement par les auteurs que nous remercions chaleureusement. Elle est disponible ici, en téléchargement.

Photo de tête: cadastre de 1841 

Inauguration d’un sentier pour l’étang de Suchy

Depuis plusieurs années, un sentier didactique faisait le tour de l’étang de Suchy, un bassin artificiel de rétention d’eau au-dessus de Corcelles. Mais il subissait les affres du temps. Le service cantonal des forêts a mis en place un nouveau sentier réaménagé et accessible aux personnes à mobilité réduite, avec un nouvel petit observatoire de la faune tandis que la grande tour existante, encore fermée, recevra une forme de consolidation pour rouvrir bientôt.  Une table de pique-nique fait aussi partie de ce sentier, qui devient ainsi un nouveau but d’excursion pour Suchy. De nouveaux panneaux didactiques seront mis en place dans une phase ultérieure. Ce travail accompli par le Triage du Cerisier et des artisans locaux mettra en valeur ce lieu quelque peu secret, au calme ressourçant.

La dépollution des buttes de tir ne ratera pas sa cible

La butte pare-balles de notre stand de tir 300 m a été inscrite au cadastre des sites pollués, comme tous les secteurs pollués par la pratique du tir recensés en Suisse. En effet, cette activité est celle qui introduit actuellement le plus de plomb dans l’environnement.

Conformément aux objectifs et aux exigences de la Loi fédérale sur la protection de l’environnement et à l’Ordonnance fédérale sur les sites contaminés, des mesures doivent être prises afin d’assainir ce site afin de diminuer les dangers que représentent ces substances polluantes pour les biens environnementaux que sont le sol et les eaux et de protéger la santé de la population. Le conseil général a accepté en décembre 2020 un crédit permettant d’effectuer les travaux nécessaires à cet assainissement des sols en vue d’une radiation du cadastre des sites pollués.

Les travaux ont lieu durant le mois de juin – les récupérateurs de balles seront posées ensuite pour que la pratique du tir puisse reprendre. La cible visée, si on ose dire, est d’avoir moins de 200 mg de plomb par kilo de terre pour rayer le site du cadastre des sites pollués. L’entreprise Prona dirige la manœuvre pour atteindre cet objectif.