La jeunesse de Suchy avait comme de coutume préparé un grand feu pour le 1er août. On ne va pas dire qu’il était nécessaire pour réchauffer les personnes présentes. Mais ces grands feux visibles de loin, à Suchy et dans les villages environnants, font partie de cette image d’unité suisse lors de la Fête nationale. Dans une ambiance bon enfant, une soixantaine d’habitants ont dégusté un apéritif offert par la municipalité avant de passer aux grillades et aux desserts préparés par une Jeunesse souriante et active.

Après une efficace partie officielle dans laquelle Gilles Horisberger, président du Conseil général, a retracé le parcours étonnant, chaotique et cahoteux de l’Hymne national dont les nouvelles paroles ont de la peine à séduire, l’assemblée a entonné “Sur nos monts, quand le soleil” et non “Sur fond rouge, la croix blanche”… Le syndic Cédric Pittet n’a pas fait mystère du peu d’intérêt que lui inspirent ces nouvelles paroles.

Au final, une belle occasion de nous retrouver avant les prochains événements: le motocross du 12 août et le Tour de la jeunesse des 25 et 26 août.

Il n'y a pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par (*) sont obligatoires.