Cette fois, on est à bout touchant: les bisons d’Europe devraient arriver dans la forêt de Suchy en novembre. 

En 2019, Suchy a vu la pose des clôtures:

Mais aussi le déplacement du couvert : 

 

Les bisons sont prêts à intégrer leur parc, une fois les démarches douanières et vétérinaires accomplies. Cette cellule de conservation n’est pas une opération de réintroduction du bison d’Europe, espèce menacée, mais une délocalisation en Suisse, en semi-liberté. Le but est d’éviter les problèmes de consanguinité qui sont une épée de Damoclès pour ces animaux. Il faut en effet savoir que les 6000 bêtes actuelles dans le monde sont toutes issues de 12 individus après une quasi-extinction au début du XXè siècle.

La forêt reste ouverte au public, sous la propre responsabilité des promeneurs.

Quatre femelles et un mâle sont en partance de Pologne pour arriver dans les 50 hectares prévus pour eux dans la forêt de Suchy. Sauf que… Comme le révèle 24 Heures,  un expert mandaté par le service vétérinaire cantonal s’interroge maintenant sur la hauteur des clôtures… Le dernier obstacle sur le chemin emprunté il y a plus de 10 ans par le biologiste Alain Maibach, cheville ouvrière de ce projet ?  

Images: association Bison d’Europe de Suchy

Commentaires (1)

  • Jean-Marc Torche Yvonand.

    J’ai parcouru dans la forêt de Suchy en ce lundi 11 novembre le tour du parc aux bisons. Je pense que les cinq individus vont apprécier ce bel environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.