Devoir d’information (année 2021)

Qualité de l’eau potable en 2021 – commune de Suchy réseau de distribution.
Conformément à l’article 5 de l’Ordonnance fédérale sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public (OPBD) et en qualité de distributeur d’eau, nous sommes tenus d’informer les consommateurs au moins une fois par année au sujet de la qualité de l’eau potable.

Provenance
L’eau alimentant le réseau communal provient de notre source de Bujaillon. Le complément et la redondance en cas d’interruption est assuré par l’association intercommunale d’amenée d’eau de la Menthue.

Consommation en 2020 :

Provenance Mètres cube Pourcentage Moyenne par jour
Source de Bujaillon 19 317.99 45.33 % 63.84
Amenée d’eau de la Menthue 23 301.88 54,67 % 52.93
Total 42 619.87 100.00 % 116.77

 

Désinfection
La station de pompage du puits de Bujaillon est équipée à sa sortie d’un appareil d’irradiation UV.

Contrôles sanitaires
Le suivi de la qualité de l’eau de boisson comporte deux prélèvements par année effectués par notre service des eaux. Suite aux fortes intempéries  de cet été, une analyse supplémentaire a été effectuée en août.

Bactériologie :
Aucun dépassement des valeurs de qualité n’a été observé concernant les analyses microbiologiques.

Paramètres physiques et chimiques (ressortant de l’analyse complète dans le réseau de distribution) :

Chlorothalonil

En juin 2020 nous avions communiqué sur la problématique des résidus de chlorothalonil. Les sources les plus touchées de l’amenée d’eau de la Menthue ont été depuis mises en décharge.

Le 29.09.2021 le canton a procédé à un contrôle officiel de l’eau de notre réseau. La teneur analysée est de 0,319 mg/l de chlorothalonil R 471811, elle est 25% inférieur au valeur de 2020. Elle reste toutefois supérieur à la norme fixée de 0,1mg/l. Beaucoup d’études sont en cours dans le canton et au niveaux nationales afin de définir des mesures adaptées. Nous avons un délai jusqu’à fin 2023 pour la mise en conformité.

Pour rappel voici un extrait de l’information de 2020 :

Autorités politiques comme experts en matière de toxicologie sont unanimes pour affirmer qu’il n’y a pas lieu de cesser de boire l’eau du robinet, y compris pour préparer les aliments pour nourrisson et que le risque pour la santé est très peu probable. La valeur de 0,1 microgramme par litre est extrêmement basse (on peut la comparer à 1 mm sur une distance de 10’000 km) et elle a été fixée par prudence en l’absence de données sanitaires tangibles : rien ne permet à l’heure actuelle en effet d’affirmer que le dépassement de la norme puisse avoir des effets dommageables pour la santé. La norme de 0,1 mg/l est une valeur non pas adaptée au Chlorothalonil spécifiquement, mais une valeur posée par précaution pour tout micropolluant considéré comme pertinent ; elle est le reflet des exigences de qualité très élevées en Suisse pour ce qui concerne notre eau potable. Si la substance mère, le chlorothalonil est « potentiellement cancérigène », il n’est, en état actuel des connaissances, pas prouvé que les métabolites conservent cette propriété ni possible de savoir quel taux présente un danger pour la santé.

Présence trop importante de silicium

Afin de cartographier la valeur du silicium dans les sources, la confédération exige un contrôle de ce paramètre. La valeur analysée est de 5.4 mg/l, la norme a été fixée à un maximum de 5.0 mg/l. Suite à un entretien avec l’inspecteur des eaux, il en ressort que cette valeur n’est pas dangereuse pour la santé. Des analyses complémentaires vont être faites pour déterminer si ce silicium est d’origine géogène (provient du sol) ou lié aux installations.

Dureté totale : 52,7 °F soit une eau très dure

Température moyenne 15.5  °C pH 7.4
Calcium  150 mg/l Chlorures   14.7 mg/l
Magnésium 36.9 mg/l Nitrates 19.7 mg/l
Sodium 11,6 mg/l Sulfates 197 mg/l
Potassium 1.4 mg/l Silicium 5.4 mg/l

Informations utiles :

En cas de questions, n’hésitez pas à contacter Jocelyn Bussy, municipal responsable au 077 269 06 20

Mise à jour: 2021-11-27